• • Achtung !

    Publiée le 26/01/2012, par Hexaconso
    Pointées du doigt dans la rubrique "Faux Amis", les entreprises qui tentent de tromper les consommateurs ne sont pas forcément des entreprises françaises. Un exemple nous a ainsi été signalé par un fabricant français de chaussures, présent sur Hexaconso, les Chaussures Samson.

    Alors que cette entreprise connaît des difficultés, elle est tombée en arrêt devant le stand de la marque de chaussures allemande Tamaris au salon parisien Mess Around. Et là, grosse colère !

    Tamaris appartient au groupe allemand Wortmann KG, qui possède également les marques Caprice, s.Olivier, Marco Tozzi, Jana et la technologie Antishokk. Pour le...
    Lire la suite...
  • • A nouveau sur Radio France International

    Publiée le 20/01/2012, par Hexaconso
    Hexaconso a participé ce vendredi 20 janvier à l'émission "Le débat du jour" sur Radio France International. Le thème était "Le patriotisme économique peut-il sauver la France ?" avec comme intervenants Robert Rochefort (Député européen Modem), Philippe Peyrard (DG des Opticiens Atol) et Nicolas Decaussin (directeur de l'Institut de recherches économiques et fiscales).

    Autant j'étais d'accord avec R. Rochefort et Ph. Peyrard, autant notre ami économiste m'a (nous ?) a passablement énervée à vouloir nier les dégâts de la mondialisation, à traiter les intiatives des uns et des autres de...
    Lire la suite...
  • • Lejaby : c'est fini pour le Made in France

    Publiée le 18/01/2012, par Hexaconso
    Déjà délocalisée à 93 % (10 % en Asie, 83 % en Tunisie), la fabrication de la lingerie Lejaby l'est maintenant à 100 %. L'usine d'Yssingeaux, unique survivante de cette marque qui compta jusqu'à 1100 salariés répartis dans 8 usines françaises en 1996, va en effet fermer ses portes et mettre une petite centaine de salariées au chômage.

    Placée en liquidation judiciaire en décembre 2011, Lejaby a été cédée pour un euro symbolique à un spécialiste du secteur, Alain Prost, ancien P-DG de La Perla et ex DG de Chantelle, qui s'est associé pour l'occasion à Isalys, principal sous-traitant...
    Lire la suite...
  • • Panique à bord du "Made in Germany"

    Publiée le 18/01/2012, par Hexaconso
    L'industrie allemande est sur le pont, son label "Made in Germany" est en danger ! Ces trois mots, synonymes de qualité et de robustesse dans le monde entier, sont en effet dans la ligne de mire de Bruxelles, qui entend réglementer de façon plus sévère leur utilisation.

    Les autorités européennes envisagent en effet de limiter l'utilisation du "Made in " aux produits dont les composants seraient fabriqués à 45 % dans le pays lui-même. Or aujourd'hui, il suffit d'assembler en Allemagne des composants fabriqués à l'étranger pour pouvoir apposer l'étiquette "qui fait vendre". Ce que ne se prive pas de faire la grande...
    Lire la suite...

Réalisation : Agence Multimedia Otidea