• • Le "Made in France" est mort, vive la "Marque France" !

    Publiée le 19/05/2011, par Hexaconso
    Avec pour vocation de favoriser la promotion des produits français sur le territoire, mais également à l'export, la "Marque France" vient d'être officiellement créée. Elle est la suite de la mission que le Président de la République 'avait confiée à Yves Jégo en 2010, et qui avait déjà débouché sur la création en juin 2010 de l'association Pro France, chargée de promouvoir le made in France, et sur un projet de résolution présentée à l'Assemblée Nationale en mars 2011.

    Cette Marque France prend donc aujourd'hui la forme d'un label baptisé "Origine France...
    Lire la suite...
  • • Le Bic quatre couleurs se met en scène

    Publiée le 22/04/2011, par Hexaconso
    Il a eu quarante ans en 2009, et pourtant, il fréquente toujours aussi assidûment les bancs de l'école. Le célebrissime Bic quatre couleurs est en effet devenu un objet culte pour des générations d'écoliers et d'enseignants. Entièrement Made in France, sa ligne intemporelle aura résisté à toutes les modes, même si quelques innovations ont été développées, comme la version "Grip" pour une meilleure prise en main, ou les éditions colorées limitées sorties pour son quarantième anniversaire.

    En 2005, Bic vendait son cent-milliardième stylo quatre couleurs ! Et si la marque possède des usines...
    Lire la suite...
  • • Les petits secrets de la Vache qui Rit

    Publiée le 18/04/2011, par L'Usine Nouvelle
    A 90 ans bien tassés, la vache la plus célèbre de France lève le voile sur ses petits secrets. Oui ou non, le fromage est-il fabriqué à partir de croûtes de fromages ? Et surtout pourquoi La Vache Qui Rit rit ? Réponse lors de la visite par un journaliste de l'Usine Nouvelle de l'usine de Lons-le-Saunier (Jura).

    La Vache qui rit n'est pas une vache folle, mais elle est tout de même un peu fondue. Beaucoup, même. Le fromage fondu, technique inventée dans les années 1910 en Suisse, est reprise dans les années 1920 par le jurassien Léon Bel. Elle fera sa fortune, celle de ses enfants et de ses petits enfants. Antoine Fiévet, troisième...
    Lire la suite...
  • • Les chaussures Clergerie passent sous pavillon chinois

    Publiée le 04/04/2011, par Hexaconso
    Robert Clergerie, fondateur de la célèbre marque de chaussures de luxe éponyme, vient de céder 90 % du capital de sa société à des investisseurs chinois associés à un ancien dirigeant du groupe LMVH, Jean-Marc Loubier. À 76 ans, le charismatique Robert Clergerie, qui conserve 10 % des parts pour mener la transition, passe la main, faute d’héritiers intéressés pour prendre le relais.

    Après avoir revendu une première fois à des financiers en 1996 la société qu’il a créée voici 30 ans, l’inventeur du derby pour femmes la reprend en faillite en 2005 pour sauver ses emplois, alors que ses...
    Lire la suite...

Réalisation : Agence Multimedia Otidea